jeudi 3 septembre 2015

Imaginer et concevoir de nouvelles méthodes pédagogiques dans un référentiel de formation

Lors de la conception du référentiel de formation, j'ai développé de nouvelles méthodes pédagogiques et créé de nouveaux outils à destination des formateurs.

L'objectif de cette démarche est d'accompagner les équipes pédagogiques lors de leurs interventions, en prenant en compte les méthodes d'apprentissage de leurs apprenants, leurs besoins réels de formation et l'animation pédagogique.

Pour ceux et celles qui évoluent dans le secteur de la formation professionnelle, les méthodes pédagogiques sont devenues une activité complexe à gérer lors de la mise en oeuvre d'une action de formation. Les programmes de formation continue se concentrent davantage sur le contenu et un peu moins sur  les "méthodes pédagogiques", habituellement résumées en des termes comme "Présentation", "exercices", "débats" etc...

Et, ce qui pouvait être considéré auparavant comme "secondaire" (en théorie), se révèle prioritaire au moment de la commande, de la réalisation de l'action de formation et lors des bilans.


Les méthodes pédagogiques sont décrites comme les moyens pédagogiques adoptés par l’enseignant ou le formateur pour faciliter l’apprentissage et atteindre son objectif pédagogique (source Eduscol). Dans la pratique, les équipes pédagogiques et les formateurs savent que les méthodes pédagogiques, mentionnées théoriquement dans le programme,  pourront évoluer en fonction de la typologie du public, du profil du groupe, de son évolution et de la période de formation.

J' ajouterais également que dans les référentiels de formation ou modules de formation, les méthodes d'apprentissage des bénéficiaires des actions de formation ne sont pas réellement mentionnées hormis à travers les référentiels de certification, qui seront considérés par l'institution comme la preuve de l'apprentissage.

Je distinguerai donc les méthodes pédagogiques (du point du vue du formateur) et les méthodes d'apprentissages (du point de vue de l'apprenant).

Concernant les méthodes pédagogiques, les formateurs expérimentés savent que la première démarche est de créer la relation avec le groupe avant de délivrer le contenu. En formation continue, le tour de table traditionnel, très plébiscitée par les formateurs, fait l'objet régulièrement de critiques de la part des apprenants, sur la durée et la pertinence des questions posées ou dans son format. Il existe pourtant plusieurs alternatives à explorer pour créer la relation avec et entre ses apprenants en dehors d'un tour de table classique... Imaginez que votre temps de formation ne se résume pas uniquement au moment où vous serez en face à face avec le groupe.

Il y a quelques années, j'ai expérimenté la mise en réseau (avec des activités réalisées avant l'entrée en formation) d'un groupe avant le démarrage de la formation et nous avons constaté que les premiers moments de la formation sont vécus avec moins de stress et d'angoisse par les participants.

Pour poursuivre avec les méthodes pédagogiques, de nombreux ouvrages proposent des jeux pédagogiques. Il est aussi possible d'explorer des activités d'intelligence collective (ex: Barcamp, théâtre forum, etc... ) et l'animation de réseaux ou communautés d'apprentissage pour faire évoluer un programme de formation. Les méthodes pédagogiques interrogent également sur la question du placement géographique et la mission du formateur dans l'action de formation. Le travail mené récemment sur le référentiel de formation, propose également de repositionner le formateur au sein de l'action de formation comme facilitateur et de retravailler sur des interventions où l'apprenant est aussi un acteur de sa formation et le 'sachant'.

Dans une action de formation collective, le discours tend généralement à répondre qu'il n'est pas possible de répondre aux besoins de chaque participant. La démarche est possible à partir du moment où l'action de formation n'est plus considérée par le formateur et par l'apprenant comme le seul temps du face à face pédagogique et qu'un travail en amont sur les méthodes d'apprentissage et sur l'évaluation des besoins de formation est sérieusement évalué.

Dans la mise en oeuvre d'une action de formation, le curseur se déplace entre les méthodes pédagogiques et les méthodes d'apprentissage.


Quand vous êtes à la place de celui qui sera formé, les questions classiques sont très souvent :
- Pouvez-vous me décrire le programme ?
- Que vais-je apprendre ?

Les questions de "comment serais-je formé ?" et "comment vais-je apprendre ?" sont rarement posés.  Or ces questions apparaîtront lors de la commande de formation ( au niveau de la durée) au fur et à mesure des séances de formation (sur la qualité des interactions) ou lors du bilan final de la formation (qu'est-ce que j'ai appris ?)...

Je propose aujourd'hui une méthodologie (ci-dessous) pour concevoir un programme de formation, répondant aux besoins d'animation de formation et aux besoins d'apprentissage des apprenants.


Cette méthodologie a fait l'objet d'une première expérimentation avec des collaborateurs dans une entreprise familiale. Les collaborateurs ont participé activement à cette démarche car l'objectif est de mettre en place des actions de formation adaptées à leurs manière d'apprendre et à un besoin précis. 

Dans le contexte actuel de baisse des crédits de formation, l'efficacité d'une action de formation se mesurera de plus en plus en amont et en aval.






Enregistrer un commentaire