mercredi 8 octobre 2014

Se convertir et se former avec le numérique



Selon l’indicateur NRI (Network Readiness Indicator) mesurant la propension des pays à exploiter les opportunités des technologies de l’information et de la communication, la transformation numérique des entreprises est un enjeu économique et sociétal majeur pour la France, placée en 2014 à la 25ème position mondiale (cf. Etude intitulée "Du rattrapage à la transformation, l’aventure numérique, une chance pour la France" réalisée de mi mai à septembre 2014 par Cabinet Roland Berger). 

Selon cette même étude, les entreprises du secteur de l'Hébergement et de la Restauration seraient en 2ème position derrière le secteur de l'Information et des Technologies dans le classement de la maturité numérique
La mutation des entreprises vers le numérique remet en question ses frontières, leurs modèles économiques, leur conception "produit", leur manière de vendre leurs prestations, leur environnement concurrentiel, leurs organisations et leur fonctionnement, les métiers, les modes de collaboration des salariés ... Enfin  tout ce qui constitue l'entreprise... 

La métamorphose numérique peut effrayer tant par sa rapidité, par sa fréquence, par son ampleur, qui imposent une constante adaptation et repose sur l’appropriation surtout au sein des organisations d’une véritable culture numérique, fondée sur le partage de la connaissance et de l'information (ce qui remet en cause aussi le système de gouvernance de nos entreprises), sur l’innovation dans toutes les strates de l'entreprise,  sur l’ouverture de l'entreprise à son "écosystème" extérieur, à la participation des salariés sur des champs nouveaux, et enfin sur l’évolution constante des métiers et des modes de travail.

Or, on assiste aujourd’hui’ hui à un paradoxe de marché : d’un côté des consommateurs de plus en plus connectés, dotés d’une capacité d’échanges en réseaux, faisant du numérique leur usage quotidien et de l'autre côté, des entreprises plus ou moins absentes de ces nouveaux modèles d’interactions.

Et pourtant les avantages sont quantifiables ...
  • En termes de profit, chaque euro dépensé en marketing en ligne rapporte 2,5 euros de bénéfice...
  • La numérisation des documents permettraient de diviser le temps par 3 dans 70 % des cas... 
  • Près de 50% des entreprises interrogées estiment que le déploiement du numérique dans l’entreprise a un impact positif sur leur chiffre d’affaires. 
  • Les entreprises les plus matures sur le numérique ont effectivement une croissance du chiffre d’affaires 6 fois plus élevée que celle des entreprises les moins matures.
  • Et au-delà de l’impact strictement financier, il apparaît que les salariés de ces entreprises plus
    avancées dans leur transformation numérique 
    se sentent plus à l’aise dans leur entreprise, et ces entreprises présentent un indice de bien-être professionnel 50% plus élevé.
Il y a donc urgence à investir et progresser vers ces évolutions qui peuvent devenir de véritables enjeux pour l'entreprise.


Autres chiffres clefs (Cf Etude Roland BERGER)
  • Près de 6 Français sur dix ont acheté en ligne en 2013, seule une entreprise française sur 10 a vendu en ligne.
  • Pourtant, parmi les consommateurs, les salariés sont les plus gros utilisateurs du numérique1 salarié sur 3 utilisait l’internet mobile en 2013 contre 1 sur 4 pour l’ensemble des Français
Face à l’absence d’offre, le consommateur français se tourne déjà bien plus vers l’achat en ligne auprès d’acteurs étrangers que ses homologues britanniques et allemands. 
Pour le secteur de l'Hébergement et la Restauration, le profil numérique des entreprises est encourageant : 
  • 51% des entreprises savent utiliser les données des internautes 
  • 44 % des entreprises réalisent plus de 10% de leurs ventes en ligne
  • 59% des entreprises enregistrent plutôt des gains sur leurs CA qu'une baisse des coûts
  • Seulement 7% des entreprises ont majoritairement dématérialisées leurs supports produits et services (réservation, accusé de réception, règlement intérieur, inventaires etc...)
  • 19% des salariés sont formés au numérique. 

Au delà de ces aspects stratégiques et de l'utilisation du numérique à des fins commerciales ou technologiques, de plus en plus d'entreprises généralisent le numérique à travers la formation de leurs salariés et ont recours au E-learning sous toutes ses formes (visualiser les différentes formes de E learning en images) et sur des populations ciblées plus larges (clients, fournisseurs, institutionnels, société civile). 


Selon l'Union Européenne, le E-learning est "l'utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l'internet, pour améliorer la qualité de l'apprentissage en facilitant l'accès à des ressources et des services, ainsi que des échanges et la collaboration à distance".



Dans les formations E-learning, les plus fréquemment consommées par les entreprises, la part des formations "métiers" est la plus importante (75%) notamment les thèmes sur l'Hygiène et la Sécurité. On note aussi une montée en puissance des formations sur le management, le leadership, la communication, et le développement personnel.
Et les avantages  qualitatifs sont aussi là ... L'usage des outils du numérique à travers des stages de formation réalisés à distance facilitent la formation permanente par le partage des bonnes pratiques et de savoir faire, l'apprentissage devient alors permanent...

Et, les compétences numériques (-10% des salariés sont formés au numérique..) deviennent essentielles compte tenu de l'évolution des comportements d'achats des consommateurs vers le web. Rappelons que le consommateur français est aujourd'hui en avance sur le numérique par rapport aux entreprises... Les entreprises réagissent aux demandes des consommateurs or aujourd'hui les besoins doivent aussi être suggérés voir anticipés.

La progression vers une culture numérique et la digitalisation des entreprises pour le secteur de l'Hôtellerie de plein air offriront une formidable opportunité pour innover, se démarquer, renouveler, former régulièrement ses collaborateurs permanents et saisonniers pour mieux affronter le monde dans lequel nous évoluons. Et là il n'y a qu'un pas...








Enregistrer un commentaire